Une vitre est cassée. Le vitrier arrive et met en place une nouvelle vitre. Il a travaillé et l’État, soit de mon côté (TVA), soit de l’autre (IR) prélèvera sa dime (Vauban). Un industriel a fourni la plaque de verre et là aussi du travail a été fourni puis rémunéré puis taxé. Comme cela est harmonieux. Le chenapan qui a brisé la vitre, sans avoir réellement pris conscience de l’importance économique de son geste a déclenché une série longue de processus de fabrication-travail, échange fiduciaire taxable jusqu’à la restauration de la fenêtre avec un carreau remplacé.

Eureka, dit l’Ancien.

Résolu, le problème du chômage de masse, résolu l’emploi des échoués de l’Université diplômés mais incompétents, atteinte l’inversion (sic) de la courbe maudite…

Il faut casser des vitres.

D’ailleurs, c’est du PIB et chacun sait qu’un bon PIB autorise un pays (cher et vieux) qui représente 1% de la population mondiale à s’inscrire au rang de 5ème puissance mondiale.

Cassons plus de vitre. Si les « casseurs » s’attaquaient aux vitraux des cathédrales les résultats seraient encore améliorés et les derniers signes d’une culture rétrograde et surannée effacés.

Les casseurs sont les unités spécialisées dans le désordre manifestationnel mis en œuvre par les forces de progrès pour ces actions ; il faut noter que la vitrine a remplacé la vitre qui faisait vraiment mesquin.

Enfoncé l’Autrichien avec ses théories sur le développement économique. Trop sophistiqué.

Cassons, cassons car c’est la clé du progrès.

 

Tendancieux dira-t-on et le bouchon poussé un tantinet trop loin. Certes, mais la lecture des morceaux choisis de M. Migaud conduit à penser que ce qui est nouveau en réalité est la taille de la vitre : Écotaxe, TGV-à-la-demande, Areva-en-veux-tu-en–voilà et cerise sur le gâteau la Transition Énergétique-qui-sauve-la-planète. Voilà de belles vitres et la liste est longue.

 

Pourtant Bastiat il y tantôt 170 ans nous avaient prévenu : il vaut mieux ne pas casser la vitre et avoir in-fine deux fenêtres et deux vitres, surtout si les fenêtres permettent d’y voir plus clair.

 

04 mars 2017