15 août 2017

La mutualité des différences

    J’avais attribué, dans ma grande inculture au Maréchal Lyautey la formule célèbre : Enrichissons nous de nos mutuelles différences, alors que Paul Valery en est l’auteur. Où et à quel propos fut énoncée cette formule ? Wiki ne nous le révèle pas et nous n’en saurons rien. Cette formule allait bien à Liautey ; il connaissait bien le sujet de la coexistence de populations diverses et, le mot s’applique pleinement, présentant de grandes différences.* Mais que diable vient faire le mot... [Lire la suite]
Posté par Dufourmantelle à 16:47 - Commentaires [0] - Permalien [#]
08 août 2017

Repentons-nous, mes frères

  Il est maintenant habituel de sentir dans l’air du temps une odeur à la fois douçâtre et acre qui imprègne les rapports entre différentes catégories de citoyens de notre société. Cette odeur semble être nouvelle : jadis, l’homme en considérant le passé éprouvait des regrets, de la fierté et au pire, laissait filtrer l’idée que peut-être le cours de l’histoire, son flot aurait pu être plus harmonieux, moins chaotique et souvent moins destructeur. Cette odeur est celle de la Repentance. Elle imprègne toute l’Histoire et... [Lire la suite]
Posté par Dufourmantelle à 18:41 - Commentaires [0] - Permalien [#]
01 août 2017

Le triangle de Kolakowski

Le triangle de Kolakowski   Zemmour agit comme un révélateur transgressif. Sa pensée –je m’y égare parfois- nous conduit sur plusieurs voies critiques, nous ramenant le plus souvent au havre rassurant d’une France solidement ancrée dans son histoire et dans ses « valeurs ». Il y a du Renan chez cet homme-là. Hier, dans mon journal de référence, il choisit de nous parler de Macron. Non pas directement, comme ça, à la bonne franquette, mais à travers un prisme. Ce prisme est un philosophe polonais, mort récemment,... [Lire la suite]
Posté par Dufourmantelle à 16:36 - Commentaires [0] - Permalien [#]
01 août 2017

Paradoxe

    La Grèce a vu déferler des vagues de migrants sur ses îles, dans ses villes et dans ses campagnes. Cela a duré des années et cela continue sans doute. Ce phénomène, provoqué par la pauvreté africaine ou afghane, exacerbé par les guerres du Moyen-Orient nous parait, vu de notre confort hexagonal avoir été supporté avec équanimité par les grecs. Ils ne se sont pas réjouis, mais aucun trouble majeur n’a été rapporté, aucun drame et somme toute peu de réactions hostiles de la population à l’endroit des intrus mais bien... [Lire la suite]
Posté par Dufourmantelle à 15:59 - Commentaires [0] - Permalien [#]