21 décembre 2017

On a la presse qu’on mérite

    Le Président inscrit dans son action la lutte contre le réchauffement climatique. Je ne le crois pas inculte ou sourd : il sait donc que la France, qui émet fort peu de GES n’aura pas d’influence physique sur la réduction de ces émissions au plan mondial. L’annonce du retrait des États-Unis de l’accord de Paris, conclu il y a juste un an lui laisse une ouverture et l’autorise à jouer les animateurs dans ce combat. Ce combat n’a de sens que par la participation des chinois et l’avenir nous dira ce que sera cette... [Lire la suite]
Posté par Dufourmantelle à 10:57 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
14 décembre 2017

La Joie d’être Sapiens

La Joie d’être Sapiens   (première partie)   Au printemps 1958, il m’en souvient, j’étais fort content d’avoir, Merci Mendès, échappé à la conscription indochinoise qui m’avait parue fort probable les années précédentes et je ne percevais pas encore la quasi-certitude de ne pas échapper à la vague suivante qui ferait de moi un des Lieutenants d’Algérie. Donc cette année 58, entre la promesse asiatique non tenue et la promesse maghrébine en voie de réalisation j’étudiais très assidument la géologie en faculté, à... [Lire la suite]
Posté par Dufourmantelle à 23:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
14 décembre 2017

1492 et le poids du sang

    1492 L’homme blanc, fervent catholique découvre un continent à lui inconnu. Une population d’organisation sociale différente de la sienne occupe le territoire. Cette population ne dispose pas d’armes à feu et ne connait pas le cheval. Elle sera repoussée puis détruite. Cependant des mélanges se seront produits : le viol dans la guerre ou dans l’asservissement est la règle ; la femelle indigène est sur étagère, en libre-service.      Le puritain anglo-saxon adopte la posture du... [Lire la suite]
Posté par Dufourmantelle à 11:20 - Commentaires [0] - Permalien [#]
07 décembre 2017

Le vide du Panthéon (seconde partie)

  En être ou ne pas en être   Depuis hier matin, j’éprouve un grand sentiment de solitude.  Hier matin, un chanteur populaire est mort au terme, comme on dit, d’une longue et douloureuse maladie. Comme chacun j’avais écouté, distraitement je le reconnais, cette voix qui nous a offert des chansons célèbres et, je reprends le mot « populaires », chansons qu’il interprétait avec talent, énergie et le plus grand professionnalisme. Sa vie ne fut pas un modèle de rectitude et il a été une image fortement... [Lire la suite]
Posté par Dufourmantelle à 14:26 - Commentaires [0] - Permalien [#]