23 janvier 2018

Fantôme et Inversion

    La bête est au repos. Comme pendant le sommeil. Son cerveau fait une sorte de gymnastique intérieure (forcément intérieure) dont la bête ne conservera dans sa mémoire que des traces effacées. C’est le rêve. Le jour, le bruit, le corps lui-même éveille l’animal. Aussitôt le monde s’impose à lui. Les perceptions lui « passent » des messages.  Certains messages sont lus au plus profond de son corps et d’autres dans sa tête. Le processus homéostatique fonctionne « en même temps » que des images... [Lire la suite]
Posté par Dufourmantelle à 10:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]