21 septembre 2018

Le droit à l’horticulture

Je traverse la rue, je vous en trouve…    Le propos a fait du bruit. Notre président s’adresse à un jeune homme horticulteur qui se plaint de ne pas recevoir de proposition de Pôle Emploi. Evidemment Macron se réfère au fait que de nombreux secteurs se plaignent, au contraire, de ne pas trouver de main-d’œuvre. Comme la scène se déroule à Paris, il engage le garçon à rechercher un emploi dans l’hôtellerie ou la restauration du voisinage…. Maladresse de communication pour ceux qui ne  veulent pas entendre ce que... [Lire la suite]
Posté par Dufourmantelle à 09:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
19 septembre 2018

Audin, eau de boudin

Il est des sujets qu’il faut aborder avec le plus grand sérieux et un savant dosage de connaissances historiques et de philosophie politique. La colonisation et son envers, la décolonisation sont de tels sujets et tout particulièrement, comme nous en vivons cruellement les pires séquelles, le drame de l’Algérie. Alors, tout de go, comme on sort un lapin d’un chapeau sur la scène d’un music-hall, le Divin Enfant nous refait le coup de la repentance en revisitant le printemps 57 et un épisode de la Bataille d’Alger. Peut-être dans... [Lire la suite]
Posté par Dufourmantelle à 12:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
18 septembre 2018

Participe passé : triste signe venu de Belgique (complément de "Le Mot")

Dans un texte précédent, Le Mot, il était dit clairement qu’on ne pouvait séparer dans l’évolution des langages l’écrit de l’oral. Les deux expressions avancent de pair et on ne peut les dissocier. Récemment M. Borer vient apporter à ce petit ruisseau une contribution essentielle. Il le fait à l’occasion d’une récente micro-polémique se développant autour d’un point de grammaire, connu de tous : l’accord des participes passés du verbe avoir. Les enseignants qui proposent la simplification de la règle en usage arguent du fait... [Lire la suite]
Posté par Dufourmantelle à 11:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
06 septembre 2018

Je prélève, tu prélèves, ils prélèvent.

 Il nous faut « consentir » à l’impôt. Ce consentement qui se mesure comme d’autres facteurs sociologique est un signe de santé démocratique. Cet indicateur peut être assez élevé si l’assujetti a le sentiment que l’impôt est bien utilisé et qu’il en a « pour son argent ». L’indicateur du consentement baisse dans le cas contraire ; ainsi lorsqu’il perçoit une utilisation inutile ou défavorable de sa contribution. Il perçoit également comme une aberration d’avoir à suer et se creuser la tête pour pouvoir... [Lire la suite]
Posté par Dufourmantelle à 14:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
05 septembre 2018

4 Septembre, l’horizon s’éclaircit.

     Help, au Secours, je suis pris de court ! La rapidité du Gouvernement de la République à illustrer sa sottise me prend de court. Le Divin Enfant va plus vite que moi. À peine ai-je le temps d’expliquer qu’il faut cesser de mettre « aux affaires » des gurus uniformément incompétents sur quelque sujet écologique ou économique que ce soit, gurus revêtus par convenance des oripeaux d’une idéologie floue, confuse et toute de contradictions, conduisant à la décroissance… À peine ai-je le temps de me... [Lire la suite]
Posté par Dufourmantelle à 10:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
04 septembre 2018

La Chouette-Espiègle prend son envol… et bat de l’aile (2)

  Sortir de la confusion et ne pas répéter constamment les mêmes erreurs      04 septembre 2018   Le mot confusion est revenu dans la première partie de ce texte comme une litanie. Il faut préciser en quoi consiste cette confusion et comment la résoudre. Il s’agit de définir  une frontière entre ce qui, dans la pensée écologique « globale » comme elle a été analysée, retentit fortement sur l’activité économique et ce qui relève du bon comportement des citoyens-consommateurs. Cette... [Lire la suite]
Posté par Dufourmantelle à 17:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
01 septembre 2018

La Chouette-Espiègle prend son envol… et bat de l’aile

Un long silence et d’excellentes raisons pour expliquer ce silence. Une raison incontournable : le fidèle ordinateur du Naïf a rendu l’âme, perte douloureuse et qui demanda le temps nécessaire pour « faire le deuil » et acheter la machine de remplacement. Chacun le sait, sans PC l’homme moderne n’est rien qu’un primate revenu à l’état de nature. Une autre bonne raison : ayant déjà beaucoup reproché à notre président un certain nombre de sottises (NDDL, Prélèvement à la source, service militaire/civil... [Lire la suite]
Posté par Dufourmantelle à 10:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :