C'est l'effet papillon petites causes, grandes conséquences
Pourtant jolie comme expression, petites choses dégâts immenses *

Je pense à mon vieux Coco de chinoise origine qu'un poil du cul de pangolin déclencha et qui frappa et refrappera et nous repandémisera. Et Jupiter ressuscita.

Fini le flou et le pédalage dans la semoule, sorti du marécage le Divin Enfant Marche enfin sur un terrain qu'il aime et qu'il souhaite occuper.

Une poignée de pays du sud de l'Europe sont en grand danger et leur effondrement provoquerait l'effondrement de la construction européenne. La France enveloppée dans son suaire de progrès social et de refus du travail flotte toujours comme la partie encore visible de l'iceberg.

Merkel ne souhaite pas sauter dans le vide et elle souffrirait de la perte d'un marché avec un Euro qui est favorable à l'Allemagne. Et puis, elle a bon fond et ne veut pas laisser à l'instant où va se retirer laisser l'image de la personne qui a détruit cette construction.

Elle entend l'appel de Macron à la solidarité de tous.

Ils conviennent d'un plan d'aide important et le soumettent à l'approbation des états membres.

Les pays qui, comme c'est curieux, ont le moins souffert de la maladie et qui sont, comme c'est curieux, ceux dont déficit budgétaire et la dette sont contrôlés manifestent une réticence forte à la proposition.

Ce sont également les pays qui conçoivent l'Europe comme un marché commun sans partager la vision fédéraliste de notre Divin Enfant. Comme c'est curieux.

Un accord se trouve, après discussions, compromis et renoncements en tout genre.

Du pognon sera libéré dans l'objectif double d'aider les pays les plus malades en leur permettant de financer des investissements utiles pour leur économie donc pour la stabilité économique de l'Europe.

Il est clair que dans l'esprit des pays frugaux et j'ajoute habiles et avisés, il ne s'agit pas de continuer à financer du progrès social à la française que tout le monde ne nous envie pas. Mais Ils signeront.

Car pour chaque nation l'évidence est que la prochaine défaillance d'un membre portera un coup fatal à l'union et à la monnaie unique et…il est heureux que les anglais n'aient pas participés à ces réunions.

Jupiter sort vainqueur aux points de cette histoire en ayant réalisé une manière de financement collectif d'une dette reconnue commune. Les conditions ne figurent pas dans ce résumé ; je pense qu'il était important qu'elles aient été ajoutées à l'accord final. Mais un pas important  vers une régularisation financière européenne a été franchi.

Merci Merkel et Macron.

Reste à s'attaquer à l'harmonisation sociale et fiscale. Jeu d'enfant après ce premier pas.

Pour Macron Président il ne reste plus qu'à remettre les français au travail, à réduire les dépenses de l'État et à lui rendre de l'agilité par suppression de tranches du mille feuilles et enfin à cesser les bouffonneries de transition machinchose. Finir sa putain de réforme des retraites après l'avoir écrite en français serait bien mais surtout que son gouvernement s'occupe de la sécurité des citoyens et que police et justice fonctionnent sans peur et sans reproches, ce qui devrait rester sa préoccupation.

Et foi d'électeur s'il démontrait autrement que par ses discours de comice agricole qu'il prend avec son premier ministre de vrais mesures et qu'elles soient appliquées il n'aurait nul besoin de ce jeu qu'il croit subtil de siphonage d'une droite invalide. 

Ciao, bonsoir et gardez-vous du mal. 

24 juillet 2020

*Benabar pour les moins populairement culturés