Comme pratiquement pour chaque carnet je me dis qu'il n'offre aucun intérêt et que sa seule justification est l'obligation d'écrire que je me crée pour réduire la vitesse de mon déclin jusqu'à la rébellion de Word qui exprimera son mécontentement comme l'annoncera l'IA de Microsoft qui, je n'en doute, pas me surveille. 

Monologue dans la tête d'un Ministre

Excuse Miracle

 Comme dit la chanson, ça m'énerve.

Ils sont tous après moi et rien de ce que je fait ou dit ne leur plait.

Ça me fatigue.

Pourtant je fais tout bien, comme nous le disons au Conseil de défense, entre nous quel drôle de nom, ou selon les différentes et nombreuses autorités médicales qui conseillent le Chef.

Et moi, il faut que j'explique aux chers téléspectateurs que confinement c'est extrabon pour contenir la maladie et puis que c'est comme ça, que les couvre-feux c'est à moitié bon mais c'est mieux que le confinement puisqu'il suffit de n'interdire que les activités non essentielles c’est-à-dire à part Intermarché et le boucher du coin pratiquement tout le reste. Les restaurants, les hôtels, les cafés, et tout ce que ma mémoire n'arrive pas à retenir.

Comment veut on que j'y arrive, ça change tout le temps car il faut suivre l'évolution du bazar.

Je préfère ne pas penser à la multitude de protocoles élaborés par mes services.

Je me perds, ça va trop vite et j'ai beau avoir accès à l'antenne ad libitum il y a des moments où je ne sais plus que dire.

Heureusement le Sous Chef chaque semaine prononce le gros du baratin mais il me refile le détail

Sans parler des variants qui changent dès que je commence à mentionner leur existence et qu'il faut traquer tout de suite. Ce qui augmentent ma charge de travail.

En même temps, il y a eu le coup du vaccin. Avec toutes les autorités concernées nous avons élaboré un plan de vaccination. Mais l'emploi de ce vaccin mal commode impose des contraintes très lourdes et des coûts importants pour l'achat de super frigos pour faire du super froid.

En fait, je ne savais pas vraiment combien il en fallait, qui les fabriquait et quand nous les aurions.

Ce qui explique que lorsque nous en avons eu un certain nombre il convenait de les mettre en place pour que le monde des piqueurs puissent commencer à piquer les super vieux pour être certain qu'ils mourront de mort naturel en évitant la case hostos.

Ça prend un temps fou et nous piquâmes peu. L'opinion s'alarma et le chef s'émut et m'intima de mettre en place des dispositifs qui n'étaient pas dans mes plans.

Évidemment on me dit que j'aurais pu faire tout ça en novembre dernier.

Car il y avait la comparaison avec d'autres pays qui vaccinaient plus vite et en plus grand nombre.

Je désespérais lorsque le miracle se produisit.

Le Pfizer-chose ne parvient plus à fournir la très froide camelote. Pénurie de vaccin, qui l'aurait cru. C'est la faute à l'Europe qui n'a pas su négocier avec Pfizer truc. Mais c'est pas de ma faute.

Haleluya! Le Ciel est avec moi et en même temps que la galette des Rois me donne l'excuse dont j'avais besoin pour échapper au courroux du Chef. Je ne peux plus piquer !

Pourvu que ça dure.

La comédie pourrait bien se recommencer avec Moderna mais on me dit qu'il s'accommode de températures moins extrêmes.

Mieux, vivement Astra machin qui est le passe partout des vaccins et alors la patate (moins froide) passera à qui voudra piquer ad libitum. Les médecins, les pharmaciens, les pompiers et l'épicier du coin. Ouf. 

Tout ça m'épuise mais je suis confiant le Chef ne vire pas les ministres incompétents.

 

21 janvier 2021   Biden est Président, ce n'était pas mieux avant.