Ce carnet vise deux types de lecteurs : ceux des carnets qui le liront comme une fable et pourront en sourire comme moi d'ailleurs, puis Madame Milon, notre maire de Cassis qui appréciera le comportement de la personne en charge du bureau de vote 6 de notre bonne ville lors de l'élection du dimanche 27 qu'elle félicitera pour sa rigueur.

Depuis quelque temps déjà, je me déplace difficilement et si j'ai voté la semaine précédente, outre que ma femme m'ait conduit pour aller au bureau de vote et en revenir il a fallu qu'une jeune gendarme, très gentiment me prenne en charge tout long du processus y compris dans la salle du vote.

Fort de cette expérience, pour le second tour j'ai préféré donner procuration à mon épouse Geneviève et comme cette décision était prise j'ai rédigé une attestation sans passer par les cases gendarmerie avec les modalités prescrites,  moi par incapacité et ma femme parce qu'elle n'a pas que ça à faire, et naïvement j'ai cru que le bon sens prendrait le pas sur les défaillances administratives.

Que nenni, le respect des procédures a gagné et en dépit des explications de mon épouse je n'ai donc  pas voté ce jour là.

Je suis un citoyen fort marri. 

Je joins le coupable de l'outrage.

Procuration pour le vote au second tour des régionales et départementales du 27 juin 2021

Je soussigné  Claude Dufourmantelle né le 22 novembre 1933 à Paris 14 résidant à Cassis 27 avenue du Revestel et votant au bureau 6    numéro 161328588    325 sur la liste

Donne procuration à mon épouse Pertus Geneviève Benjamine née le 20 novembre 1943 à Marseille 6 qui réside avec moi.  Je lui ai confié ma carte d'électeur et ma carte d'identité.

Cassis 26 juin 2021

 

En conclusion, naturellement j'ai complètement tort mais j'ai aussi tellement raison.  

Naturlich, je demande l'avis de ma femme; elle pense que son interlocutrice du bureau de vote était tout fait fondée à adopter ce comportement bien qu'elle admette qu'il est impossible de satisfaire aux jongleries gendarmeuses.

Ma femme adore contredire son mari