05 mai 2017

Picard et Magellan

    Ces deux-là, à cinq siècles de distance ont fait le tour du monde sans consommer d’énergie. Une différence, l’Ancien utilisait le vent, qui est bien une énergie de la terre. Le Moderne n’utilise que les rayons du soleil : son énergie est extra-terrestre. Comparer les exploits n’a pas de sens et pour l’un comme pour l’autre, vent ou soleil, c’est la conviction, osons dire la foi qui les a animés. 1 Alors que Magellan s’embarque pour l’inconnu et se consacre –au sens mystique du terme- à son aventure, Picard... [Lire la suite]
Posté par Dufourmantelle à 10:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
05 mai 2017

Tout est dans la Pax Britannica.

    En 1864 le jeune explorateur Speke, inventeur heureux du lac Victoria, mourait d’un accident de chasse. * En 1865 le jeune photographe Whymper gravissait le Mont Cervin.   Le premier avait consacré à ses voyages 6 à 7 années de sa vie. Le second de nombreuses vacances en Suisse et à Chamonix.   Chacun des deux a frôlé la mort.   Deux hommes d’exception, de culture comparable, dans les mêmes temps ont vécu l’Aventure et se sont exposés aux dangers de l’inconnu et de la mort : le premier de... [Lire la suite]
Posté par Dufourmantelle à 10:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
03 mai 2017

Fillon sous la Houlette de Cauchon.

    On (on, c’est moi, l’auteur), on prie le lecteur de pardonner l’auteur de n’avoir pas su résister au petit plaisir de jouer de ces mots, de ces noms. Le lecteur a d’ailleurs échappé à pire, car le premier mouvement de clavier avait été de débuter par : Le Fillongate, de l’Art ou du Cauchon ?   Il faut se garder de prononcer le mot Complot car il suppose un mouvement vaste, organisé menant une action définie pour un résultat souhaité et mesuré. Il est ourdi (c’est ainsi qu’on dit) dans le secret et par... [Lire la suite]
Posté par Dufourmantelle à 18:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
03 mai 2017

Le procès et la fracture

    Ah ! Le vilain, le méchant, l’indigne ! Il gagne une élection primaire avec un certain panache, sans le moindre soupçon de démagogie, à la limite de la sueur, du sang et des larmes. Son programme ne présente pas d’ambiguïté : aucun faux-fuyant. C’est la limite du tolérable. Que vont penser les Âmes Généreuses et les baigneurs en eau-tiède ? Mais, c’est qu’il ferait passer ses idées, le bougre, à force de dire aux électeurs quelles sont les conditions nécessaires à ce qu’il est convenu d’appeler le... [Lire la suite]
Posté par Dufourmantelle à 18:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
03 mai 2017

Quelques questions relatives au Fillongate.

    Se pose une première question : en quoi le Pouvoir Judiciaire est-il concernée par l’affaire qu’elle a fait naître en s’en emparant ? À savoir le  mauvais usage de l’allocation faite aux parlementaires pour subvenir à leurs dépenses de fonctionnement dans le cadre de leurs activités de Parlementaire.   En effet le Parlement a comme mission dans la structure des Institutions de notre Nation, au nom de l’ensemble des Citoyens, de dire le Droit applicable à tous. Le fonctionnement du Parlement... [Lire la suite]
Posté par Dufourmantelle à 18:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
03 mai 2017

Un Clown au pouvoir, Grillo enfoncé !

    Après la sidérante élection de Donald Trump à la Maison Blanche le monde entier s’est interrogé sur sa personnalité, sur la composition de son électorat et sur la nature du discours qui avait conduit cet électorat à ce vote. Le but de l’exercice était d’anticiper au mieux les conséquences  -disons les séquelles-  de ce phénomène.   Le personnage   Tentons un résumé simplificateur mais qui donne peut-être une véritable clé pour la lecture des événements qui se déroulent en ce moment. Trump voit... [Lire la suite]
Posté par Dufourmantelle à 17:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
03 mai 2017

Macron aborde bien légèrement et inopportunément des sujets bien graves, et cela n’est pas bien.

    Invité à évoquer les relations franco-algériennes sur une chaine de télévision privée locale ce mardi 14 février, l’ancien ministre de l’Economie n’a pas mâché ses mots. Pour lui, la colonisation est "une vraie barbarie". Il explique à la télé algérienne Echourouk News : La colonisation fait partie de l’histoire française. C’est un crime. C’est un crime contre l’humanité. C’est une vraie barbarie et ça fait partie de ce passé que nous devons regarder en face en présentant aussi nos excuses à... [Lire la suite]
Posté par Dufourmantelle à 17:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
03 mai 2017

V’la le vitrier qui passe

    Une vitre est cassée. Le vitrier arrive et met en place une nouvelle vitre. Il a travaillé et l’État, soit de mon côté (TVA), soit de l’autre (IR) prélèvera sa dime (Vauban). Un industriel a fourni la plaque de verre et là aussi du travail a été fourni puis rémunéré puis taxé. Comme cela est harmonieux. Le chenapan qui a brisé la vitre, sans avoir réellement pris conscience de l’importance économique de son geste a déclenché une série longue de processus de fabrication-travail, échange fiduciaire taxable jusqu’à la... [Lire la suite]
Posté par Dufourmantelle à 17:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
03 mai 2017

Le monde vu par le Naïf

C’est vaste le monde. Ne dit-on pas le Vaste Monde. Regardons les extrémités.   Dans un sens il y a l’espace, les galaxies, les trous noirs et on ne sait quoi. Tout ceci intrigue les astronomes, les astrophysiciens : on les comprend, il y a du mystère là-dedans (ou plutôt là-dehors) et le mystère, c’est son truc à l’homme. Cela intéresse aussi, mais ils voient moins loin, les astronautes qui ne sont après tout que de grands enfants-aviateurs dévoyés, extraits de leurs antiques biplans de meetings aériens. Pour vous et... [Lire la suite]
Posté par Dufourmantelle à 17:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
03 mai 2017

Le crapaud, la cigale et la fourmi.

Le crapaud, la cigale et la fourmi.   Le crapaud, bien qu’il ne soit pas un insecte règne sur le jardin. C’est qu’il a été élu pour exercer cette fonction par un processus démocratique bien huilé. Rien à dire. Le crapaud a beaucoup d’affection pour la cigale : elle vote pour lui lors des élections et elle lui offre de façon intermittente des concerts de crissements qui lui évoque l’absence de mélodie de la musique contemporaine –la vraie, pas la populaire-, qu’il se doit d’apprécier car c’est un crapaud de goût. Le... [Lire la suite]
Posté par Dufourmantelle à 17:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]