04 juin 2020

Julien, la Musique et les Femmes (2)

Mes gestes maladroits me préviennent de collecter dans un même mouvement toutes les pages du carnet jauni. Mon Dieu, v'la typas que je parle comme le monsieur du carnet jauni. Je trouve d'autres feuillets. L'écriture est moins confuse et en lisant les premières lignes je comprends que le style de ces nouvelles pages sera différent : Julien raconte. Curieux monologue-dialogue avec un ami présent—absent. Tiens quelle surprise ! Je suis ravi de vous retrouver ici. Quel changement depuis notre dernière conversation. Dans ce campement où... [Lire la suite]
Posté par Dufourmantelle à 09:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
01 juin 2020

La soumission de la petite entreprise

  Ce Naïf, il est bien sot. Il y a des tas de trucs qu'il ne comprend pas et il a le sentiment qu'il est le seul à ne pas les comprendre. Il accorde sa  confiance aux personnes avisés qui ont revendiqué la responsabilité de porter la charge de l'État, lequel, chacun le sait et le dit, est un putain de poids lourd. De la même manière il étend ce crédit aux commentateurs de la presse écrite et de la télévision.  Alors le Naïf sombre dans la dépression, non pas intellectuelle, le mot ne saurait s'appliquer à lui, mais... [Lire la suite]
Posté par Dufourmantelle à 12:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
30 mai 2020

La vie en post-it

  Bernard repensait au titre d'un récit lu il y a bien longtemps : Un homme se penche sur son passé. De ce livre, il n'avait guère retenu que le titre; à peine se souvenait-il que l'auteur était canadien et que… et puis rien. Bernard avait retenu ce titre, le nom de l'auteur mais rien d'autre ne lui revenait en mémoire. Canadien, il devait y avoir des histoires de forêts, de rivière et peut-être confondait-il avec un autre livre d'un autre canadien. Alors pour celui-là il avait oublié le nom du livre et celui de l'auteur. Il ne... [Lire la suite]
Posté par Dufourmantelle à 10:53 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,
28 mai 2020

Véran, distanciation, confinement et transition

  Mon parisien de père avait grandi sur les barrières, la barrière du trône pour être précis et parlait dans ses premières années de boulot les langues de corporations de l'époque. Etaient-elle encore usuelles ou faisaient-elle déjà parte d'un héritage ouvrier tendrement tombé dans l'oubli comme l'argot de ces années de l'immédiat après-guerre. Pour les gens d'avant, après-guerre veut dire 1918. Donc il les parlait et m'avait initié une quarantaine d'années plus tard aux charmes confidentiels du louchebem du javanais et bien sûr... [Lire la suite]
Posté par Dufourmantelle à 16:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
21 mai 2020

La nef des fous Le temps est venu

Mon premier réflexe fut de me dire que je n'allais pas ajouter ma naïve contribution aux nombreux commentaires provoqués par les deux documents qui forment cet article, j'allais écrire monuments et le terme aurait été approprié car ce sont des monuments. Puis je me suis pris à penser que probablement hormis les lecteurs du journal de référence, personne n'avait eu connaissance de ces chefs d'œuvre et qu'il était de la mission du Naïf de combler cette lacune. Celui de Hulot, qui ne constitue par une surprise est tout de même énorme... [Lire la suite]
Posté par Dufourmantelle à 10:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
17 mai 2020

L’indifférent honteux

En rangeant de vieilles photos, je découvre un papier visiblement assez ancien que je n’avais jamais vu auparavant. Que fait-il dans mes boites à chaussures pleines d’images du passé ? Et que veut dire cette histoire sans histoire ? Sans queue ni tête. Cependant, l’ayant lu et y trouvant certaines correspondances, je lui donne un titre. Tout en me demandant, pourquoi ce texte dans mes carnets ? Si un lecteur trouvait ce texte inutile et hors de propos, qu'il sache que je partage entièrement cette opinion.    ... [Lire la suite]
Posté par Dufourmantelle à 09:53 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
15 mai 2020

Le prof et le très bon élève

  Je suis élève dans une classe avec d’autres jeunes gens(es ?) et jeunes filles, et nous préparons le concours d’entrée dans la vie. C’est un concours très difficile dans son objet car les diplômés aborderont un univers de problèmes. C'est un concours très facile car tous les élèves seront diplômés et tous rentreront dans ce monde d'incertitudes pour tous et de difficultés pour le plus grand nombre  La classe est faite par un monsieur sympa qui explique bien et qui ne se fâche jamais. C'est le professeur.  Un... [Lire la suite]
Posté par Dufourmantelle à 14:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
13 mai 2020

Promenade au Suswa

  Souvenirs partagés. Souvenirs partagés, souvenirs effacés, souvenirs ressuscités, mais surtout souvenirs reconstruits ? Comment répondre à cette question quand un ami de longue date vous dit, d’une certaine manière, Onc’Claude raconte-moi l’histoire du…Suswa. Et des grottes.  Mon cher François, souviens toi… Le Suswa est un volcan du Rift, cette plaine large d’une soixantaine de kilomètres qui résulte de l’écartement de deux plaques tectoniques ayant décidées de faire chambre à part en abandonnant dans leur... [Lire la suite]
Posté par Dufourmantelle à 14:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
09 mai 2020

Éoliennes, mon beau souci et le Juge Fou

  J’avais juré que l’on ne m’y reprendrait plus. Je ne voulais plus commenter l’actualité. Seulement voilà, deux trucs récents, je cherche le mot, Ah, j’y suis, deux trucs disais-je, m’interpellent. J’adore cet emploi de l’interpellation, ça fait adresse de Mirabeau à la Convention ou bien inutile action des forces de l’ordre dans un quartier sensible.  Le premier est provoqué par la lecture d’un article récent dans mon journal. Il s’agit d’une tribune du 7 mai, avant-hier, signée par des personnalités éminentes du monde... [Lire la suite]
Posté par Dufourmantelle à 13:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
22 avril 2020

Baril et Roussette ou un jeune crétin au pouvoir

   De passage à Mohéli, aux Comores j’avais quelques années auparavant fait la connaissance d’une charmante Roussette de Livingstone. Elle m’expliqua que son nom venait peut-être d’un ancêtre écossais. Je suis resté en contact avec elle et nous nous entretenons souvent sur la vie des chauvesouris et sur leur communauté suspendue… par les pattes. Très récemment elle me faisait part de tracas et se plaignaient des incivilités dont elle est l’objet : «  On m’accuse, ici dans mon île, d’être  l’origine, que... [Lire la suite]
Posté par Dufourmantelle à 16:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]