20 août 2019

L’Énarque et la barque

La conversation relatée s’est tenue entre un navigateur expérimenté ô combien et le Naïf qui a seulement entrouvert cette porte sur la connaissance de la mer. Nous tombions d’accord sur le côté « complet » de la vie en mer, son aspect global couvrant le champ des nécessités  d’un monde isolé. Le Naïf ne pouvait manquer d’y voir un condensé, un exemple de la somme des problèmes rencontrés par le politique qui gouverne, réduits à une échelle à laquelle il est encore possible de les analyser et de les classer. Le Divin... [Lire la suite]
Posté par Dufourmantelle à 13:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
07 août 2019

Valeurs Républicaines et Déesse Éco perdus en mer.

L’image du char de l’État est périmée. Elle a déjà servi : Le char de l’État (2016) et Révélation et ornières (Mai 2019). Passons au Vaisseau de la Nation et regardons la foule qui constitue la cargaison et l’équipage de notre vaisseau. En commençant cette fablounette l’idée fut de partir de la place du village. Puis, changement de cap (déjà) et passage à l’image du bateau. Une esquive sur le troisième groupe qui ne fait pas foule puis attaque ad personam sur le Divin Enfant, attaque déloyale car il n’a pas la moindre chance de... [Lire la suite]
Posté par Dufourmantelle à 09:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
06 août 2019

Le Bas de Laine à l’envers

  Il était une fois un royaume dont le Roi était très triste. Certes la beauté de son Royaume n’avait pas d’égale, certes la variété des paysages l’émerveillait et la richesse des terres le réjouissait, certes les montagnes, les fleuves et les forêts étaient pour lui plus précieux que sa couronne sertie de pierres précieuses, certes les paysans, les éleveurs et les vignerons lui donnaient  les meilleurs produits du monde de la terre et cependant son cœur était empli de tristesse. Car les caisses du Royaume étaient... [Lire la suite]
Posté par Dufourmantelle à 11:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
21 juillet 2019

Cachez ce symptôme que je ne saurais voir

  L’État en passe d’avoir réglé les quelques problèmes économiques et sociaux qui restaient sur étagère, dette, déficit budgétaire, destruction du reliquat de tissu industriel, retraite… peut désormais, libéré de ces contraintes attaquer sereinement et avec détermination les problèmes de société qu’il n’a jusqu’alors abordé qu’avec prudence nonobstant leur grand intérêt et l’urgence qu’attache à leur résolution une partie de la population. Le plus urgent à l’évidence concerne les facilités à mettre en place pour que des... [Lire la suite]
Posté par Dufourmantelle à 18:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
03 mai 2019

Révélation et ornières

Révélation  Inversion de courbe, constante sottise de Hollande ingérée par la majorité des très cultivés personnages qui animent la vie politique du pays ? Macron ne nous parle plus de Transition Écologique lors de sa dernière prise de parole. Je n’ose croire qu’il s’agisse en fait d’une révélation Le Divin Enfant, après quelques années comme conseiller de ceci et de cela, comme ministre de je ne sais plus quoi aurait-il enfin posé son regard jupitérien sur la Loi de Transition de patin-couffin ; sur les âneries de... [Lire la suite]
Posté par Dufourmantelle à 15:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
13 avril 2019

Entente cordiale : on ne demande qu’à en rire

    Sur la scène européenne nous sont offerts des spectacles de vie politique bien divertissants ou bien affligeants suivant le détachement que l’on éprouve ou l’intérêt que l’on porte.   Nos camarades britanniques ont mis en scène une comédie de l’absurde assez réussie. La preuve de son succès est qu’elle est passée de drame digne de l’Antique au statut de feuilleton ou d’épisode d’une mauvaise téléréalité. Une comédie dramatique moins bien dés-orchestrée ne pourrait pas connaître une telle notoriété, ni mobiliser... [Lire la suite]
Posté par Dufourmantelle à 14:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
21 mars 2019

Il faut bien gagner sa vie. Sur trois notes

    Première note : le thème Il faut bien gagner sa vie. On n’entend plus guère cette expression qui lorsque j’étais enfant était d’usage fréquent dans les classes populaires et les milieux ouvriers. Le « bien » de cette phrase n’était pas ambigu et signifiait tout bonnement que gagner sa vie était une nécessité et que ne pas gagner sa vie vous plongerait dans la pauvreté. Gagner sa vie, pour le peuple, signifiait tout simplement travailler et il était reconnu qu’il y avait une relation impérative entre... [Lire la suite]
Posté par Dufourmantelle à 08:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
18 mars 2019

Insurrection et pamphlet

  Je tourne le bouton du poste. On disait comme ça. Naguère. L’image m’instruit. Je vois des émeutiers tenter dans une insurrection violente d’assassiner, en groupe, des représentants des « forces de l’ordre ». On dit comme ça. Maintenant. Les Forces-de. Ils pillent ce qu’ils peuvent voler et ils saccagent et brulent ce qu’ils ne peuvent emporter ou qui leur déplait. J’entends la speakerine. On disait comme ça. Naguère. La présentatrice est un produit récent : preuve qu’on nettoie la langue de ses anglicismes.... [Lire la suite]
Posté par Dufourmantelle à 14:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
12 mars 2019

Avant…

  Une année fiscale s’était écoulée. Année 1 Au début de l’année suivante, année 2, je racontais ma petite histoire fiscale de l’année 1 juste terminée, mes revenus, ceux de ma femme ; je précisais quels enfants étaient encore à ma charge ; je veillais à ne pas oublier, après les avoir recherchées, quelles singularités fiscales je pouvais utiliser pour diminuer mon impôt…sous des prétextes parfois incongrus, reflétant le fait que l’État utilise l’IR comme un couteau suisse ou pour reprendre une expression passée... [Lire la suite]
Posté par Dufourmantelle à 10:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
21 septembre 2018

Le droit à l’horticulture

Je traverse la rue, je vous en trouve…    Le propos a fait du bruit. Notre président s’adresse à un jeune homme horticulteur qui se plaint de ne pas recevoir de proposition de Pôle Emploi. Evidemment Macron se réfère au fait que de nombreux secteurs se plaignent, au contraire, de ne pas trouver de main-d’œuvre. Comme la scène se déroule à Paris, il engage le garçon à rechercher un emploi dans l’hôtellerie ou la restauration du voisinage…. Maladresse de communication pour ceux qui ne  veulent pas entendre ce que... [Lire la suite]
Posté par Dufourmantelle à 09:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]