13 avril 2019

Entente cordiale : on ne demande qu’à en rire

    Sur la scène européenne nous sont offerts des spectacles de vie politique bien divertissants ou bien affligeants suivant le détachement que l’on éprouve ou l’intérêt que l’on porte.   Nos camarades britanniques ont mis en scène une comédie de l’absurde assez réussie. La preuve de son succès est qu’elle est passée de drame digne de l’Antique au statut de feuilleton ou d’épisode d’une mauvaise téléréalité. Une comédie dramatique moins bien dés-orchestrée ne pourrait pas connaître une telle notoriété, ni mobiliser... [Lire la suite]
Posté par Dufourmantelle à 14:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
21 mars 2019

Il faut bien gagner sa vie. Sur trois notes

    Première note : le thème Il faut bien gagner sa vie. On n’entend plus guère cette expression qui lorsque j’étais enfant était d’usage fréquent dans les classes populaires et les milieux ouvriers. Le « bien » de cette phrase n’était pas ambigu et signifiait tout bonnement que gagner sa vie était une nécessité et que ne pas gagner sa vie vous plongerait dans la pauvreté. Gagner sa vie, pour le peuple, signifiait tout simplement travailler et il était reconnu qu’il y avait une relation impérative entre... [Lire la suite]
Posté par Dufourmantelle à 08:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
18 mars 2019

Insurrection et pamphlet

  Je tourne le bouton du poste. On disait comme ça. Naguère. L’image m’instruit. Je vois des émeutiers tenter dans une insurrection violente d’assassiner, en groupe, des représentants des « forces de l’ordre ». On dit comme ça. Maintenant. Les Forces-de. Ils pillent ce qu’ils peuvent voler et ils saccagent et brulent ce qu’ils ne peuvent emporter ou qui leur déplait. J’entends la speakerine. On disait comme ça. Naguère. La présentatrice est un produit récent : preuve qu’on nettoie la langue de ses anglicismes.... [Lire la suite]
Posté par Dufourmantelle à 14:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
12 mars 2019

Avant…

  Une année fiscale s’était écoulée. Année 1 Au début de l’année suivante, année 2, je racontais ma petite histoire fiscale de l’année 1 juste terminée, mes revenus, ceux de ma femme ; je précisais quels enfants étaient encore à ma charge ; je veillais à ne pas oublier, après les avoir recherchées, quelles singularités fiscales je pouvais utiliser pour diminuer mon impôt…sous des prétextes parfois incongrus, reflétant le fait que l’État utilise l’IR comme un couteau suisse ou pour reprendre une expression passée... [Lire la suite]
Posté par Dufourmantelle à 10:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
21 septembre 2018

Le droit à l’horticulture

Je traverse la rue, je vous en trouve…    Le propos a fait du bruit. Notre président s’adresse à un jeune homme horticulteur qui se plaint de ne pas recevoir de proposition de Pôle Emploi. Evidemment Macron se réfère au fait que de nombreux secteurs se plaignent, au contraire, de ne pas trouver de main-d’œuvre. Comme la scène se déroule à Paris, il engage le garçon à rechercher un emploi dans l’hôtellerie ou la restauration du voisinage…. Maladresse de communication pour ceux qui ne  veulent pas entendre ce que... [Lire la suite]
Posté par Dufourmantelle à 09:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
19 septembre 2018

Audin, eau de boudin

Il est des sujets qu’il faut aborder avec le plus grand sérieux et un savant dosage de connaissances historiques et de philosophie politique. La colonisation et son envers, la décolonisation sont de tels sujets et tout particulièrement, comme nous en vivons cruellement les pires séquelles, le drame de l’Algérie. Alors, tout de go, comme on sort un lapin d’un chapeau sur la scène d’un music-hall, le Divin Enfant nous refait le coup de la repentance en revisitant le printemps 57 et un épisode de la Bataille d’Alger. Peut-être dans... [Lire la suite]
Posté par Dufourmantelle à 12:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
05 septembre 2018

4 Septembre, l’horizon s’éclaircit.

     Help, au Secours, je suis pris de court ! La rapidité du Gouvernement de la République à illustrer sa sottise me prend de court. Le Divin Enfant va plus vite que moi. À peine ai-je le temps d’expliquer qu’il faut cesser de mettre « aux affaires » des gurus uniformément incompétents sur quelque sujet écologique ou économique que ce soit, gurus revêtus par convenance des oripeaux d’une idéologie floue, confuse et toute de contradictions, conduisant à la décroissance… À peine ai-je le temps de me... [Lire la suite]
Posté par Dufourmantelle à 10:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
01 septembre 2018

La Chouette-Espiègle prend son envol… et bat de l’aile

Un long silence et d’excellentes raisons pour expliquer ce silence. Une raison incontournable : le fidèle ordinateur du Naïf a rendu l’âme, perte douloureuse et qui demanda le temps nécessaire pour « faire le deuil » et acheter la machine de remplacement. Chacun le sait, sans PC l’homme moderne n’est rien qu’un primate revenu à l’état de nature. Une autre bonne raison : ayant déjà beaucoup reproché à notre président un certain nombre de sottises (NDDL, Prélèvement à la source, service militaire/civil... [Lire la suite]
Posté par Dufourmantelle à 10:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
14 février 2018

Des cailloux dans ma chaussure

  Ces cailloux n’ont pas tous la même taille et ils ne me gênent pas tous de la même façon. Mais il m’empêche de me mettre « En Marche » et c’est bien dommage : j’aimerais tant être en agrément avec ce que nos responsables politiques se proposent de faire pour le Bien Commun. Quelques foucades du Divin Enfant. Avant le sacre, il y avait eu l’épisode de la repentance malvenue à Alger. Quels que soient les jugements qu’on puisse porter sur l’histoire de la colonisation en Algérie et ailleurs, je ne comprenais pas... [Lire la suite]
Posté par Dufourmantelle à 14:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
04 septembre 2017

Dégagisme et journalisme

Dégagisme et journalisme   La récente élection à la Présidence de la République a mis en évidence ce phénomène politique de caractère sirupeusement révolutionnaire, qu’on désigne sous le vocable de « Dégagisme ». De quoi s’agit ’il ? Les français vautrés dans le confort bourgeois que le célèbre « Progrès Social » et la dette aux perspectives infinies leur offrent, oublieux des laissés-pour-compte du système (et des migrants) attribuent tous leurs maux supposés à l’impuissance de leurs dirigeants des... [Lire la suite]
Posté par Dufourmantelle à 11:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]